Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte à Londres, encore porté par l'action des banques centrales

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole évoluaient de façon contrastée vendredi en cours d'échanges européens, en hausse à Londres mais reculant légèrement à New York, dans un marché toujours porté par l'annonce la veille de mesures exceptionnelles par les grandes banques centrales.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'échangeait à 112,89 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 59 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 23 cents à 89,17 dollars.

Le cours du Brent continuait de gagner du terrain, après avoir bondi jeudi de 2,94 dollars. "Le marché a été vigoureusement tiré vers le haut par l'action coordonnées des banques centrales face à la crise en zone euro", expliquait Andrew Matharu, analyste de Westhouse Securities.

La Banque centrale européenne (BCE), la Banque nationale suisse (BNS), la Banque d'Angleterre (BoE), la Banque du Japon (BoJ) et la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) ont annoncé jeudi leur décision d'élargir l'approvisionnement des marchés en dollars, afin de soutenir le secteur bancaire européen actuellement dans la tourmente.

Outre un vif regain de confiance des investisseurs, "l'appétit pour les actifs jugées plus sûres a nettement chuté après cette annonce, avec un fort repli du dollar (face à l'euro), ce qui conforte également le marché du pétrole", notait M. Matharu.

Une dépréciation du dollar rend plus attractifs les achats de brut, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "les tensions sur l'offre pétrolière en mer du Nord persistent, après l'annonce cette semaine de retards dans les approvisionnements de brut dans la région", en raison de difficultés techniques sur les plates-formes à l'issue d'une période de maintenance, notait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Cela devrait continuer de soutenir les cours londoniens", sensible aux variations de la production d'hydrocarbures de la région, soulignait-il.

En revanche, le prix du WTI new-yorkais, qui n'avait grimpé que très modérément jeudi (de 49 cents), restait sous le coup des indicateurs très moroses publiés la veille aux Etats-Unis.

La production industrielle a ainsi ralenti nettement sa hausse en août, l'activité manufacturière de la région de New York a reculé en septembre pour le quatrième mois d'affilée, et les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont progressé.

Ces statistiques sans éclat étaient de nature à renforcer les inquiétudes sur la consommation énergétique mondiale, alors que les opérateurs continuent de redouter un retour en récession des économies américaine et européenne.

rp



(AWP / 16.09.2011 13h01)


Commenter Le brut monte à Londres, encore porté par l'action des banques centrales


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

mardi 15 août 2017 à 15:42

Le pétrole ouvre en baisse à New York, les craintes sur la L…

New York: Les cours pétroliers ont ouvert en baisse mardi à New York, poursuivant leur net recul de la veille au moment...

mardi 15 août 2017 à 12:12

Le pétrole recule un peu, la demande pourrait faiblir

Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, après un recul net la veille alors que les marchés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite