Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en hausse de 49 cents à New York, à 89,40 dollars le baril

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, gagnés par l'euphorie des marchés alors que les investisseurs exprimaient leur soulagement après la décision de cinq grandes banques centrales de renforcer l'approvisionnement en dollars du secteur bancaire.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 89,40 dollars, en augmentation de 49 cents par rapport à la veille.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a terminé à 115,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), gagnant 2,94 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

"Les gens avaient peur que la crise de la dette souveraine en Europe n'ait un impact négatif sur la demande. Nous sommes optimistes maintenant quant à une résorption de la dette", a résumé Andy Lipow, analyste chez Lipow Oil Associates basé à Houston (Texas, sud des Etats-Unis).

Le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel se sont déclarés "convaincus" mercredi soir que l'avenir de la Grèce se trouvait dans la zone euro après s'être entretenus avec le Premier ministre Georges Papandreou. Ce dernier leur avait répété la "détermination absolue" du pays à respecter ses engagements d'austérité.

"Avec le soutien affiché par la France et l'Allemagne, on comprend qu'un défaut de la Grèce est improbable, au moins d'ici la fin de l'année, et cela a une incidence positive sur les cours du pétrole malgré de mauvaises statistiques" américaines, a noté pour l'AFP Phil Flynn, analyste chez PFG Best Research.

Déjà particulièrement satisfaites de la teneur de la conférence gréco-franco-allemande, les Bourses ont été propulsées par la décision de la Banque centrale européenne (BCE), la Banque nationale suisse, la Banque d'Angleterre, la Banque du Japon et la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) d'élargir l'approvisionnement des marchés en dollars.

La réaction des investisseurs a été euphorique: Londres a terminé à +2,11%, Francfort à 3,15%, Paris à 3,27% et Milan à 3,56%.

Dans la foulée, l'euro a fortement rebondi face au dollar, grimpant même brièvement au-dessus de 1,39 dollar pour la première fois de la semaine.

"Cet affaiblissement du dollar est venu apporter un solide soutien aux prix du baril", en rendant plus attractifs les achats de pétrole libellés dans la monnaie américaine pour les investisseurs munis d'autres devises, a souligné Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Des indicateurs économiques sont toutefois venus rappeler les craintes pour la santé de l'économie américaine.

La production industrielle a ralenti nettement sa hausse en août, l'activité manufacturière de la région de New York est en baisse en septembre pour le quatrième mois d'affilée, et les inscriptions au chômage ont progressé.

"Ce ne sont pas des bonnes nouvelles. Cela envoie un message mitigé", a estimé M. Lipow.

Par ailleurs, l'Agence internationale de l'énergie a annoncé la fin de son intervention sur le marché du pétrole, perturbé par la guerre en Libye, via la mobilisation des stocks stratégiques de ses 28 pays membres décidée le 23 juin.

L'organisation, qui regroupe les pays industrialisés, a puisé un total de 60 millions de barils dans ses réserves en juillet et août pour répondre à la hausse de la demande de pétrole cet été.

rp



(AWP / 16.09.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse de 49 cents à New York, à 89,40 dollars le baril


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

mercredi 16 août 2017 à 15:46

Pétrochimie: Shell sort d'une coentreprise saoudienne pour 8…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a annoncé mercredi avoir bouclé la vente des 50% qu'il possédait dans la coentreprise de...

mercredi 16 août 2017 à 12:17

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé

Londres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi en cours d'échanges européens alors que les stocks américains de brut auraient diminué...

mercredi 16 août 2017 à 07:05

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie après des estimations favorables sur l'état des stocks américains mais les inquiétudes persistantes...

mardi 15 août 2017 à 21:27

Le pétrole stagne, attentisme avant les stocks aux USA

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé proche de l'équilibre mardi, les investisseurs se montrant prudents avant la publication des...

mardi 15 août 2017 à 18:09

Le pétrole recule devant un affaiblissement de la demande mo…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens, la faiblesse de la demande mondiale et l'inquiétude d'une nouvelle augmentation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite