Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York malgré la baisse du dollar

prix-du-petrole

New York - Les prix du pétrole se sont repliés mercredi à New York, malgré la baisse de la monnaie américaine généralement facteur de soutien au brut, à la veille du rapport hebdomadaire sur les stocks aux Etats-Unis.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en février a terminé à 90,86 dollars, en repli de 52 cents par rapport à la veille.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars échangé à Londres sur l'IntercontinentalExchange a quant à lui gagné 36 cents à 98,16 dollars.

La séance a été hésitante, alors que le marché new-yorkais avait ouvert en hausse. La publication d'un indicateur décevant sur l'immobilier - une chute plus importante que prévu des mises en chantier en décembre aux Etats-Unis - a refroidi les investisseurs, comme l'a montré un marché boursier en petite baisse à Wall Street.

Dans un premier temps l'affaiblissement du dollar avait soutenu les prix. L'évolution des cours du Brent échangé à Londres a une nouvelle fois différé de celle du pétrole texan.

Le marché nord-américain a donc poursuivi la pause en cours depuis le début de la semaine, après les gains importants enregistrés la semaine passée: les prix avaient bondi de plus de 3,50 dollars à New York tandis que le Brent avait dépassé 99 dollars.

"La faiblesse sur le marché du brut s'affirme alors que l'on se dirige vers la saison de maintenance des raffineries aux Etats-Unis, qui va tempérer la demande de brut", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

En l'absence d'actualité décisive mercredi pour le marché pétrolier, les investisseurs cherchaient un nouvel élément catalyseur.

"La question pour eux est de savoir comment les statistiques économiques vont évoluer dans un environnement où les prix sont à plus de 90 dollars", a estimé Mike Fitzpatrick, de Kilduff Report. "C'est pourquoi les récents plus hauts des prix n'ont pas été dépassés, malgré la pression continue sur le dollar et un solide marché boursier".

Les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie sur l'état des stocks de pétrole aux Etats-Unis pourraient fournir une indication à court terme. Ils sont attendus jeudi avec une journée de décalage, lundi ayant été férié.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut devraient avoir diminué de 900'000 barils la semaine passée.

En revanche, ils prévoyaient une augmentation de 2,3 millions de barils des stocks d'essence et de 500'000 barils de ceux de produits distillés (dont le fioul de chauffage et le gazole).

Les analystes supposaient ainsi que les problèmes de l'oléoduc Trans Alaska, qui achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut, ont réduit l'offre, tandis que les conditions météorologiques difficiles ont réduit la consommation d'essence et perturbé certaines livraisons de produits distillés, a expliqué Andy Lipow.

La question des réserves élevées à Cushing, principal terminal pétrolier aux Etats-Unis situé dans l'Oklahoma (sud), pesait sur les cours du brut new-yorkais.

rp

(AWP/20 janvier 2011 06h20)

Commenter Le brut se replie à New York malgré la baisse du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

jeudi 16 novembre 2017 à 17:24

Produits pétroliers: recul de la consommation française en o…

Paris: Les livraisons de produits pétroliers, dont les carburants routiers, ont reculé de 5,4% en France en octobre par rapport à la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite