Menu
RSS
A+ A A-

Net repli du brut à New York malgré une chute des stocks aux USA

prix-du-petrole 
:

New York - Les prix du pétrole se sont repliés mercredi à New York, sous le coup de prises de bénéfices après avoir fini la veille à plus de 90 dollars le baril, et malgré l'annonce d'une chute spectaculaire des stocks américains de brut.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en octobre a terminé à 88,91 dollars, en baisse de 1,30 dollar par rapport à la veille.

A Londres en revanche, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a pris 51 cents à 112,40 dollars.

Les cours avaient pris environ trois dollars sur les deux premiers jours de la semaine, terminant mardi à plus de 90 dollars pour la première fois depuis le 3 août.

"On est arrivés à des niveaux importants sur le plan technique, on observe donc des prises de bénéfices", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital.

En baisse dès l'ouverture, les cours ont accentué leur recul après la publication des statistiques hebdomadaires du gouvernement américain sur l'évolution des stocks pétroliers aux Etats-Unis.

Ils ont pourtant montré une chute de 6,7 millions de barils des stocks de brut la semaine dernière dans le pays, alors que les analystes n'attendaient qu'une diminution de 3,1 millions de barils.

Mais cette dégringolade s'explique par "les interruptions dans la production à cause de la tempête tropicale Lee" dans le golfe du Mexique, a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Le marché a ignoré (cette chute) et s'est concentré sur l'augmentation des stocks de produits raffinés, qui a donné une tonalité négative" à ces chiffres, a-t-il ajouté.

Les réserves d'essence, que les analystes pensaient voir baisser, ont progressé de 1,9 million de barils, en raison d'une demande peu tonique, qui s'affiche en recul de 2,7% sur un an.

Une nouvelle fois, les cours ont évolué en ordre inverse à Londres et à New York, les opérateurs procédant à des arbitrages entre les deux marchés.

Le Brent, plus sensible à la conjoncture économique en Europe, avait pâti ces derniers jours des craintes des investisseurs face à la crise de la dette dans la région. Il s'est renchéri mercredi, car "le marché a l'impression que la France et l'Allemagne vont trouver une solution à la crise qui touche la Grèce", a avancé Andy Lipow.

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel se sont déclarés "convaincus" que l'avenir de la Grèce se trouvait dans la zone euro, après que Georges Papandreou leur a répété la "détermination absolue" du pays à respecter ses engagements, lors d'une conférence téléphonique, selon un communiqué de la présidence française.

"Plus généralement, le marché du brut essaye d'évaluer les répercussions de l'affaiblissement des indicateurs économiques, des problèmes de dette en Europe, des révisions à la baisse des prévisions de demande de pétrole et du possible retour de l'offre de Libye", a commenté Matt Smith, de Summit Energy.

L'un des indicateurs publiés mercredi aux Etats-Unis a montré une stagnation des ventes de détail en août, alors que les analystes espéraient une progression.

rp



(AWP / 15.09.2011 06h21)


Commenter Net repli du brut à New York malgré une chute des stocks aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

jeudi 19 octobre 2017 à 18:13

Le pétrole recule malgré le risque géopolitique

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens, le risque de perturbation de la production irakienne ne convainquant pas...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite