Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se maintient en hausse à Londres, sur fond de repli du dollar

prix-du-petrole

Londres - Les prix du pétrole continuaient d'évoluer en petite hausse à Londres et oscillaient autour de l'équilibre à New York, mercredi en fin d'échanges européens, sur un marché volatil et nerveux, mais toujours soutenu par un fort affaiblissement du dollar.


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars, s'échangeait à 98,48 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 68 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en février se stabilisait, grignotant 1 cent à 91,39 dollars, après avoir momentanément évolué en territoire négatif en début d'échanges américains.

Les opérateurs trouvaient du soutien du côté du marché des changes, où le dollar se repliait pendant la visite du président chinois Hu Jintao aux Etats-Unis. Le marché scrutait toute référence à la politique monétaire, sujet de désaccord entre les deux grandes puissances économiques mondiales.

Cet affaiblissement de la monnaie américaine, favorables aux achats de brut libellés en dollars, aidait le marché du pétrole à se reprendre après la pause qui avait suivi les gains enregistrés la semaine passée.

Les prix avaient bondi de plus de 3,50 dollars en l'espace de cinq séances à New-York et franchi vendredi à Londres la barre des 99 dollars pour la première fois depuis octobre 2008.

Par ailleurs, "les prix restent portés par des températures hivernales en dessous de la moyenne dans l'hémisphère nord, et l'optimisme qui domine parmi les opérateurs" sur les perspectives de la consommation mondiale, relevait Filip Petersson, analyste de la banque suédoise SEB.

A la suite de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a une nouvelle fois, dans son rapport mensuel publié mardi, revu en nette hausse sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2010 et 2011.

"Mais la réaction relativement limitée du marché à cette publication très positive montre combien les prix du pétrole ont des difficultés pour monter encore plus haut, à partir des cours actuels", déjà élevés, ajoutait M. Petersson.

Le fait que l'Opep, selon le rapport de l'AIE, "continue d'accroître secrètement sa production contribue à freiner les prix, d'autant que l'AIE considère que les pays de l'OCDE sont bien approvisionnés", soulignait par ailleurs Filip Petersson.

Dans ce contexte, les investisseurs surveilleront attentivement les chiffres hebdomadaires sur les réserves pétrolières aux Etats-Unis, publiés jeudi par le Département américain de l'Energie (DoE), exceptionnellement retardés d'un jour en raison du lundi férié dans le pays.

L'annonce de la remise en route de l'oléoduc majeur Trans Alaska, qui achemine depuis l'Arctique un dixième de la production américaine de brut, avait également pesé sur les cours en début de semaine.

L'indicateur en demi-teinte paru mercredi aux Etats-Unis (rebond très faible des constructions de logements en 2010), n'était pas non plus pour rasséréner l'humeur des opérateurs.

En revanche, le Brent londonien recevait un soutien particulier en raison des perturbations de la production en mer du Nord. Selon l'agence Dow Jones Newswires, la compagnie anglo-néerlandaise Shell a annoncé mardi la fermeture momentanée de ses quatre plateformes en mer du Nord après un incident survenu samedi.

sm

(AWP/19 janvier 2011 18h30)

Commenter Le brut se maintient en hausse à Londres, sur fond de repli du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 21:27

Le pétrole aidé par un repli des stocks de brut aux Etats-Un…

NYC/Cours de clôture: Les barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par...

mercredi 18 octobre 2017 à 19:10

Carburants: hausse de la consommation française en septembre

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont augmenté de 4,1% en septembre par rapport à la même période en 2016...

mercredi 18 octobre 2017 à 18:51

Le russe Rosneft va payer jusqu'à 400 M USD au Kurdistan pou…

Moscou: Le géant semi-public russe du pétrole Rosneft a annoncé mercredi un accord avec les autorités du Kurdistan irakien à qui il...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:56

Le pétrole se stabilise malgré la baisse des stocks américai…

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mercredi en fin d'échanges européens, la confirmation officielle d'une forte baisse des réserves américaines de...

mercredi 18 octobre 2017 à 17:19

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de brut au 13/10

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé plus fortement que prévu aux Etats-Unis le semaine dernière, tandis que les réserves...

mercredi 18 octobre 2017 à 16:24

Total confirme être intéressé par des champ pétroliers iraki…

Londres: La compagnie française Total est intéressée par les champs pétroliers irakiens de Majnoun et de Nassiriya, a confirmé mercredi à Londres...

mercredi 18 octobre 2017 à 15:19

Le pétrole new-yorkais monte avant le rapport sur les stocks…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mercredi à l'ouverture, aidé par l'anticipation d'une baisse des...

mercredi 18 octobre 2017 à 13:42

Guinée équatoriale: deux contrats pétroliers signés

Malabo (guinée équatoriale): La Guinée équatoriale a signé mi-octobre deux contrats pétroliers avec des entreprises étrangères, a annoncé mercredi le gouvernement équatoguinéen...

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite