Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole profite des estimations de stocks de l'API

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole gagnaient du terrain mercredi en cours d'échanges européens, alors que de premières estimations des stocks hebdomadaires américains pour la semaine dernière ressortaient bien en deçà du consensus, de bon augure pour les données officielles attendues dans la journée.
Vers 10H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 46,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 88 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour la même échéance, dont c'est la première utilisation comme contrat de référence, gagnait 94 cents à 44,99 dollars.

Après avoir atteint mardi un plus bas depuis début août (à 45,09 dollars à Londres et 42,55 dollars à New York), les cours du pétrole s'étaient stabilisés à leur niveau d'ouverture, et décollaient mercredi dans l'attente de la publication hebdomadaire du niveau des stocks américains de pétrole par le département de l'énergie (DoE).

Selon les estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), les réserves de brut auraient diminué de 7,5 millions de barils et celles d'essence de 1,4 million alors que celles de produits distillés auraient augmenté de 200.000 barils, relevaient des analystes.

"Cela va complètement à l'encontre du consensus publié par Bloomberg" pour les stocks officiels publiés par le DoE, notait Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB.

Selon la prévision médiane des analystes interrogés par l'agence Bloomberg News, les stocks de brut auraient plutôt grimpé de 3,25 millions de barils lors de la semaine achevée le 16 septembre et ceux de produits distillés se seraient étoffés de 200.000 barils tandis que les stocks d'essence auraient baissé de 1,4 million de barils.

Reste à savoir si les chiffres officiels qui vont être publiés dans la journée par l'EIA (Energy Information Administration, une antenne du département américain de l'Énergie) confirmeront ceux de l'API.

Les investisseurs se montraient par ailleurs relativement optimistes quant à la rencontre d'Alger la semaine prochaine, où les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) devraient se retrouver de façon informelle, en compagnie de pays producteurs non-membres de l'organisation, comme la Russie.

Certains dirigeants de l'OPEP, comme le ministre de l'Energie algérien Noureddine Bouterfa, ont laissé mardi la porte ouverte à la tenue d'une réunion officielle de l'organisation en marge du rendez-vous, pour discuter entre autre du problème de surproduction.

"Si une réunion officielle a vraiment lieu, cela montrera que l'OPEP est vraiment inquiète, et les chances qu'elle agisse augmentent donc", commentait Bjarne Schieldrop.

L'analyste ne se montrait pourtant pas très optimiste, ajoutant : "il ne semble pas que l'OPEP prendra des mesures spécifiques cette fois-ci. Son secrétaire général, Mohammed Barkindo, a clairement annoncé que cette réunion serait consultative. (...) Nous ne voyons pas comment l'OPEP et la Russie pourraient atteindre un accord de gel de la production, et encore moins un pour abaisser la production."

(c) AFP

Commenter Le pétrole profite des estimations de stocks de l'API

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite