Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole, souffrant d'un dollar fort, termine en baisse

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont baissé mardi, plombés par un dollar en hausse et des doutes grandissants quant à la possibilité d'un gel de la production, notamment à la suite d'annonces iraniennes.
Le cours du baril light sweet crude (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a baissé de 63 cents à 46,35 dollars sur le contrat pour livraison en octobre au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, contrat européen de référence, a également perdu 89 cents à 48,37 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Je pense que c'est une conséquence du dollar fort, qui est reparti à la hausse, a expliqué Bart Melek de Commodity Strategy TD Securities.

Le renforcement du dollar, lié à de nouvelles déclarations de responsables de la Réserve fédérale (Fed), pénalise le pétrole libellé dans cette devise en le rendant plus cher pour les investisseurs utilisant d'autres monnaies.

Alors que la banque centrale américaine s'abstient de mener cette politique depuis le début de l'année, le vice président de la Fed, Stanley Fischer, a de nouveau laissé la porte ouverte à une hausse rapide des taux d'intérêts et souligné l'importance dans le processus de décision des chiffres du chômage qui seront publiés vendredi.

La plupart des investisseurs regardent le contexte économique global pour être sûrs d'avoir misé sur la bonne tendance du dollar et sur la bonne tendance du pétrole, a indiqué Carl Larry de Frost and Sullivan.

- Séance calme

Après une légère hausse en début de séance, les marchés sont repartis à la baisse au moment où les investisseurs ont commencé à parler de l'Iran et des risques qu'il ne gèle pas sa production, a rapporté Bart Melek.

L'Iran procédera à un appel d'offres ouvert aux compagnies pétrolières en octobre afin de développer les champs pétrolifères d'une de des provinces du sud-ouest du pays a rapporté l'agence Bloomberg, citant l'agence officielle IRNA.

Cette annonce jette une nouvelle fois le doute sur le succès d'un accord entre pays producteurs afin de geler leur offre de brut, dont la perspective avait soutenu les cours de l'or noir depuis le début du mois d'août.

Une réunion informelle sur le sujet entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) doit se tenir fin septembre à Alger en marge du sommet de l'Energie. La Russie, producteur important non membre de l'OPEP, avait alimenté les spéculations en faisant part de sa volonté de se joindre ultérieurement à un accord.

Le scepticisme sur le succès d'une telle entreprise a grandi cette semaine à la suite de diverses déclarations, notamment saoudiennes.

Au printemps dernier, une première réunion visant déjà à limiter l'offre et donc faire remonter des cours englués à de bas niveaux s'était soldée par un échec.

Autre facteur à la baisse, les risques de tempête dans le Golfe du Mexique, importante région pétrolière, se dissipent a indiqué Matt Smith de ClipperData dans une note.

Reste que la séance de mardi a été relativement calme, les investisseurs se montrant attentistes avant la publication des stocks américain de pétrole par le ministère de l'Energie mercredi.

(c) AFP

Commenter Le pétrole, souffrant d'un dollar fort, termine en baisse

Commentaires   

0 #1 NABAN 31-08-2016 09:10
Rebonjour, et oui, voilà enfin que l'on parle des risques de tempête dans le golfe du Mexique qui a le don de faire monter le prix du brut!!! Tout est bon!!!!!!

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite