Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole hésite à l'ouverture à New York après une semaine de hausse

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole hésitaient à l'ouverture à New York vendredi, faisant une pause après six séances de hausse consécutives.
Vers 13H40 GMT, le cours du baril de référence "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre baissait de 12 cents à 48,77 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"C'est le dernier jour pour échanger des contrats à terme sur le contrat de septembre et cela pourrait créer de la volatilité", a indiqué Bill Baruch de iiTrader.com

Comme pour la plupart des matières premières, la cotation du pétrole s'effectue sur un contrat à terme de référence, dont les caractéristiques, notamment de date de livraison, sont connues à l'avance et qui changent donc avec le temps.

Les marchés reprenaient leur souffle vendredi après une forte hausse cette semaine qui a permis de largement dépasser le palier des 40 dollars le baril.

Les analystes de Commerzbank notaient qu'aucune nouvelle ne justifiait la nette hausse des cours de jeudi et jugeaient "qu'en ce moment, l'absence de mauvaise nouvelle suffit à faire monter les prix".

L'enthousiasme semblait également retomber autour des annonces de discussions fin septembre entre les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) afin de parvenir à une limitation de la production dans un contexte d'inquiétude sur une surabondance de l'offre.

"Les marchés ont progressé sur la base de rumeurs de gel de la production par les membres de l'OPEP, mais nous estimons que ce gel n'aura pas lieu", a jugé Bill Baruch.

"Les marchés ont trop acheté", a-t-il estimé, pointant des "fondamentaux de long terme qui devraient pousser à la baisse".

"L'Arabie saoudite va extraire plus de pétrole, le Nigeria a plus de marge de manoeuvre pour relancer sa production et l'Iran veut pomper plus", a-t-il décrypté.

Autre facteur faisant craindre un excès de l'offre, les Etats-Unis ont annoncé mercredi une forte augmentation de leur production. A ce sujet, les marchés assimileront peu avant la clôture le décompte hebdomadaire des puits américains en activité, établi chaque vendredi par le groupe Baker Hughes.

Plus tôt dans la semaine, certains analystes ont voulu croire à un regain de la consommation d'or noir.

Bill Baruch estimait lui vendredi que "la demande n'augmentera pas autant qu'anticipé".

Le pétrole souffrait aussi vendredi d'un redressement du dollar. La hausse du billet vert rend le brut, libellé dans cette devise, plus cher pour les acheteurs dotés d'autres monnaies de réserve, ce qui a tendance à faire baisser ses cours.

(c) AFP


Commenter Le pétrole hésite à l'ouverture à New York après une semaine de hausse

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite