Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule dans un marché prudent avant la réunion de l'Opep

prix-du-petrole Londres Londres : Le pétrole repartait en nette baisse lundi en cours d'échanges européens dans un marché optant pour la prudence avant la réunion des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mercredi à Vienne.


Vers 10H20 GMT (12H20 HEC), le baril de Brent de la Mer du Nord pour livraison en juillet s'établissait à 114,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 87 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude"(WTI) pour la même échéance perdait 78 cents à 99,44 dollars.

"Le débat sur une hausse des quotas devrait peser sur les prix avant la réunion de l'Opep", observaient les analystes de la Commerzbank.

L'Opep, qui se réunit mercredi à Vienne sur fond d'enlisement de la crise libyenne, devrait laisser inchangés ses quotas de production, en dépit de l'envolée des prix du brut et d'une pression accrue des pays consommateurs, estiment les analystes.

L'Agence Internationale de l'Energie (AIE) a demandé à plusieurs reprises aux pays de l'Opep d'augmenter leur production afin de contrer la récente montée des cours sur fond de tensions géopolitiques en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Les observateurs s'attendent globalement à un statu quo lors de cette réunion, mais ils "s'orientent désormais vers un ajustement à la hausse des quotas officiels pour s'adapter aux niveaux de l'offre actuels", prévenait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

Une hausse des quotas pèse habituellement sur les cours mais un simple ajustement au niveau actuel de production "ne devrait pas entraîner une hausse effective de l'offre sur le marché", expliquait M. Jakob, alors que l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, s'inquiète de la baisse de la demande.

Du côté de la demande, les cours du pétrole subissent toujours le scepticisme des marchés quant à la santé de l'économie américaine, premier consommateur de brut au monde, où la demande d'or noir reste en berne.

Ces inquiétudes avaient été alimentées la semaine dernière par une série d'indicateurs américains décevants, notamment sur le secteur immobilier et le marché du travail, tous deux particulièrement touchés par la crise et qui peinent à se redresser, ainsi que par l'augmentation inattendue des stocks de brut américains lors de la semaine achevée le 27 mai.

Les réserves pétrolières des Etats-Unis pourraient cependant être reparties à la baisse la semaine dernière, du fait de la fermeture de l'oléoduc de Keystone, qui transporte du brut canadien vers la région du Midwest aux Etats-Unis.

Mais cette diminution devrait être peu importante car les stocks américains restent surabondants et l'oléoduc, qui achemine chaque jours près de 600'000 barils de brut, a rouvert dimanche.



Commenter Le brut recule dans un marché prudent avant la réunion de l'Opep

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite