Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse malgré la baisse des stocks

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont fini en baisse mercredi pour une cinquième séance de suite, la baisse des stocks américains ne suffisant pas à rassurer sur les perspectives d'un rééquilibrage de l'offre et de la demande.
Le cours du baril de référence (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en juillet a perdu 48 cents à 48,01 dollars sur le New York Mercantile Exchange, après une brève incursion dans le vert à la mi-journée après l'annonce sur les stocks américains.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août a reculé de 86 cents à 48,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les chiffres du ministère de l'Energie (DoE) sur le niveau des réserves aux Etats-Unis étaient "incontestablement meilleurs que les estimations de (la fédération professionnelle) API (...) mais en fin de compte ça ne change pas grand chose, on a toujours beaucoup de brut, d'essence et de fioul de chauffage", a souligné Bob Yawger, chez Mizuho Securities.

Lors de la semaine achevée le 10 juin, les réserves commerciales de brut ont reculé de 900.000 barils à 531,5 millions de barils, alors que l'API avait laissé craindre une croissance de 1,1 million de barils.

Elles restent tout de même largement (+13,6%) supérieures à leur niveau de l'an dernier à la même époque, tout comme celles d'essence (+8,8% malgré un repli de 2,6 millions de barils) et de produits distillés, dont le fioul de chauffage, qui affichent une hausse de 13,9% sur un an avec une augmentation de 800.000 barils en un an.

Pour M. Yawger, si les réserves d'essence ne parviennent pas à baisser notablement en début d'été, saison prisée des automobilistes en quête de déplacements, "on ne pourra pas avoir de remontée durable" des cours.

L'autre information majeure de la journée était la décision de la Réserve fédérale américaine sur les taux d'intérêt, qu'elle a non seulement laissés inchangés, mais en rabaissant également ses prévisions de croissance.

La plupart des investisseurs en ont déduit qu'il y aurait au plus un seul resserrement monétaire cette année, ce qui a fait encore un peu baisser le dollar, ainsi privé de la perspective d'une meilleure rémunération.

Mais là encore les cours du pétrole, qui théoriquement bénéficient d'un coup de pouce chaque fois que le dollar baisse car cela rend les achats de brut moins onéreux pour les acheteurs munis d'autres devises, n'ont tiré qu'un avantage minime de ce nouveau développement.

(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse malgré la baisse des stocks

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite