Menu
RSS
A+ A A-

L'Alberta, eldorado pétrolier canadien, a perdu de son attrait

prix du petrole MontréalMontréal: La province de l'Alberta, en proie à de gigantesques feux de forêts dans l'Ouest canadien, a longtemps été synonyme d'argent rapidement gagné et de plein emploi avant la chute des prix du pétrole.
Grande comme la France, couverte dans sa moitié nord par la forêt boréale, domaine de conifères comme l'épicéa ou le pin gris, la province est riche de pétrole lourd des sables bitumineux dont l'exploitation à grande échelle est récente tant les coûts d'extraction sont conséquents.

Disposant des troisièmes plus importantes réserves d'or noir au monde, le Canada s'est hissé en quelques années au cinquième rang des producteurs de brut.

Des flux de populations ont déferlé vers l'Alberta, nouvel eldorado pétrolier, notamment vers les bassins de l'Athabasca et la grande région de la ville pétrolière de Fort McMurray où le nombre d'habitants a été multiplié par plus de 10 en 50 ans.

Sur la dernière décennie, la population albertaine a augmenté plus de deux fois plus vite en moyenne que celle du Canada, selon l'institut de la statistique canadien, et représente, avec ses 4,2 millions d'habitants, plus de 11% de la population canadienne. Le PIB du seul secteur pétrolier a lui été multiplié par quatre en 30 ans.

Mais la chute des cours du brut a plombé l'économie de la province la plus riche. Avant la crise, le revenu médian d'un ménage était de l'ordre de 100.000 dollars canadiens, soit 20.000 de plus que la moyenne canadienne.

La chute des cours a ralenti les investissements des compagnies pétrolières qui ont massivement licencié comme leurs sous-traitants et toutes les sociétés de services des immenses bases de vie qui hébergent des milliers de travailleurs.

Selon les estimations, ce sont près de 100.000 personnes qui ont perdu leur emploi en un peu plus de deux ans dans le sillage de la chute des cours du brut, et le taux de chômage est passé d'à peine 4% à plus de 7% en avril.

Avec l'arrêt ou le net ralentissement des activités pétrolières depuis le déclenchement des feux de forêt à Fort McMurray, la production a chuté de 1,2 million de barils par jour, selon l'institut Conference Board. Un manque à gagner d'un milliard de dollars canadiens pour le PIB de la région. Une facture qui continue à augmenter.

(c) AFP

Commenter L'Alberta, eldorado pétrolier canadien, a perdu de son attrait

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole au Canada / Québec


mercredi 09 novembre 2016

Les conservateurs canadiens attendent de Trump le feu vert d…

Ottawa: Le parti conservateur canadien attend du président élu Donald Trump une approbation rapide du projet d'oléoduc Keystone XL permettant d'exporter le...

mardi 04 octobre 2016

Canada: l'industrie pétrolière se dirige vers des pertes de …

Ottawa: L'industrie canadienne du pétrole se dirige vers des pertes qui devraient totaliser 10 milliards de dollars canadiens (6,8 mds d'euros) en...

vendredi 23 septembre 2016

Brésil : Petrobras cède le distributeur de gaz NTS pour 5 mi…

Rio de janeiro: Le conseil d'administration de Petrobras a validé la vente pour près de 5,2 milliards de dollars du distributeur de...


- Voir toutes les nouvelles du pétrole au Canada / Québec

Les Compagnies pétrolières Canadiennes et Québécoises

Suncor investit plus dans les sables pétrolifères, production en hausse

jeudi 17 novembre 2016

Montréal: Le premier groupe pétrolier canadien Suncor a prévu jeudi d'augmenter significativement ses investissements dans ses champs de sables bitumineux pour extraire plus de pétrole l'an prochain.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite