Menu
RSS
A+ A A-

USA: les stocks de pétrole brut montent moins que prévu au 11/03

prix du petrole New YorkNew York: Les stocks de pétrole brut ont de nouveau battu un record la semaine dernière aux Etats-Unis mais ont moins avancé que prévu, tandis que la production a décliné, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).
Lors de la semaine achevée le 11 mars, les réserves commerciales de brut ont progressé de 1,3 million de barils pour atteindre 523,2 millions de barils, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une progression de 3,2 millions de barils.

La hausse annoncée par le DoE correspond par ailleurs aux estimations de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API), qui avait dit mardi soir tabler sur une avancée de 1,5 million de barils.

Même si leur hausse hebdomadaire s'est révélée mesurée, les réserves commerciales américaines de brut restent à un niveau sans précédent depuis le début des statistiques hebdomadaires du DoE, en 1982. En ce qui concerne ses chiffres mensuels, il faut remonter à 1930 pour retrouver un niveau aussi élevé aux Etats-Unis.

Elles ont avancé de 14,1% par rapport à la même période de 2015 et sont à "des niveaux historiquement élevés à cette époque de l'année", comme l'a noté le DoE.

De leur côté, les stocks d'essence n'ont baissé que de 700.000 de barils, soit moins que ce que prévoyaient l'API (-1,2 million de barils) et surtout les experts de Bloomberg (-2,2 million de barils).

Ils restent bien au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne en cette époque de l'année, et s'affichent en hausse de 6,1% par rapport à la même période en 2015.

En revanche, avec un recul de 1,1 million de barils, les réserves de produits distillés (gazole, fioul de chauffage, kérosène, etc.), ont plus décliné que ce qu'attendaient l'API (-800.000 barils), comme les experts de Bloomberg (-300.000 barils).

Elles progressent tout de même de 28,2% par rapport à l'an dernier et restent au-dessus de la limite supérieure de la fourchette moyenne à cette période de l'année.


- Cushing se rapproche du maximum

Après une hausse minime la semaine précédente, la production américaine, très surveillée par les analystes, a repris sa baisse engagée en début d'année, en reculant de 10.000 barils par jour (bj), pour atteindre 9,068 millions de barils par jour (mbj).

Également suivies de près, les réserves du terminal pétrolier de Cushing (Oklahoma, sud), qui servent de référence au pétrole échangé à New York et sont proches de leur capacité maximum, ont augmenté de 600.000 barils à 67,5 millions de barils.

Toutes catégories confondues, les stocks pétroliers américains ont monté de 1,8 million de barils.

Du côté de la demande, sur les quatre dernières semaines, les États-Unis ont consommé en moyenne 19,7 mbj de produits pétroliers, soit 1,8% de plus que l'année précédente à la même époque.

Durant la même période, la demande de produits distillés a baissé de 7,7% mais celle d'essence a grimpé de 6,4%, dans les deux cas sur un an.

Les raffineries américaines ont maintenu la cadence, fonctionnant à 89,0% de leurs capacités contre 89,1% la semaine précédente.

Vers 14h55 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril restait en nette hausse, comme avant les chiffres du DoE, en gagnant 1,29 dollar à 37,63 dollars le baril.

(c) AFP

Commenter USA: les stocks de pétrole brut montent moins que prévu au 11/03

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les Stocks de pétrole brut

  - Voir tous les rapports hebdomadaires des stocks de brut

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite