Menu
RSS
A+ A A-

Le sous-investissement dans le pétrole prépare le rebond des prix

prix du petrole LondresLondres: L'industrie pétrolière, en réduisant ses investissements dans de nouveaux projets en raison de la faiblesse actuelle des cours, prépare le futur rebond des prix, a estimé jeudi à Londres Patrick Pouyanné, le PDG de Total.
Nous sommes clairement confrontés aujourd'hui à une crise de surabondance d'offre, un excès de capacité qui s'explique aussi parce que la demande a été plus faible qu'attendu, a déclaré M. Pouyanné lors d'une conférence organisée dans le cadre de l'International Petroleum (IP) Week, chiffrant cette offre excédentaire à environ 2 millions de barils par jour (mb/j).

Chuter de 120 à 30 dollars le baril (depuis la mi-2014) a divisé par quatre le chiffre d'affaires des entreprises du secteur pétrolier, a rappelé le PDG de Total, estimant que l'ampleur de ce déclin était inédite, y compris par rapport à la crise traversée par le marché au milieu des années 80, et qu'elle avait des conséquences sur l'industrie dans son ensemble, l'obligeant à réagir.

Estimant que la volatilité des prix était inhérente au secteur des matières premières, le patron de Total s'est toutefois voulu plutôt optimiste sur les perspectives du marché à court et moyen termes, prévoyant même un déficit de l'offre d'ici 2020.

M. Pouyanné a d'abord tenu à relativiser le niveau des excédents, estimant qu'ils ne représentaient que 2% de la production du marché, estimée à 90 millions de barils, alors qu'en 1985, ils comptaient pour 6 à 7% de ce marché, qui produisait alors quelque 60 mb/j.

En outre, nous avons des cycles et les cycles se produisent parce que quand les prix sont élevés, nous sur-investissons (...) et nous avons un impact sur la demande. Quand les prix sont bas, nous sous-investissons et la demande devient positive, a expliqué M. Pouyanné.

Depuis mars 2015, la production américaine de pétrole de schiste a décliné de 500.000 barils par jour, a souligné le patron du géant français du pétrole et du gaz, estimant que les effets de ce déclin devraient se faire sentir sur le marché dès le milieu de cette année.

Globalement, en 2016, la nouvelle offre de capacités additionnelles devrait être neutre, a-t-il précisé, ce qui, couplé à une hausse de la demande mondiale qu'il a estimée à environ 1,5 million de barils par jour cette année, devrait réduire les excédents à quelque 0,5 à 1 million de barils par jour.

C'est pourquoi, en dépit du niveau élevé des réserves mondiales de pétrole, je pense que les prix seront à la fin de l'année plus élevés que maintenant, a prédit M. Pouyanné.

Le rééquilibrage du marché devrait se poursuivre à moyen terme, selon le dirigeant de Total, qui table sur un déclin naturel de la production mondiale des champs de pétrole existants de quelque 5% par an d'ici 2020, équivalent à 20 mb/j.

Si vous ajoutez à cela une hausse de la demande, disons de 1,2%, ce qui n'est pas énorme, alors un million de barils par jour supplémentaires chaque année d'ici 2020 seront nécessaires.

Cela signifie que 25 millions de barils par jour de nouvelles capacités doivent être lancées entre aujourd'hui et 2020 dans un contexte où les investissements sont quasiment à l'arrêt, a poursuivi M. Pouyanné, estimant que le déficit d'offre d'ici 2020 devrait atteindre entre 5 et 10 millions de barils par jour.

Si nous continuons comme cela, nous préparons le prochain rebond des prix du pétrole, a conclu le PDG de Total.

(c) AFP

Commenter Le sous-investissement dans le pétrole prépare le rebond des prix

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


La Compagnie pétrolière française Total

Pétrole et gaz: protocoles d'accord entre Total et Shell en Iran

mercredi 07 décembre 2016

Téhéran: Le groupe français Total et le Néerlandais Shell doivent signer mercredi à Téhéran des protocoles d'accord dans le secteur pétrolier et gazier, a annoncé à l'AFP un responsable du ministère iranien du Pétrole.


- Voir les actualités de la compagnie pétrolière Total

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite