Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole sous pression après la forte hausse des stocks américains de brut

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'affichaient en baisse jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché manquant cruellement de raisons de se réjouir alors que les stocks américains de brut ont fortement augmenté et que la Réserve fédérale américaine (Fed) a, comme attendu, relevé ses taux pour la première fois depuis 2006.
Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 37,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 13 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en janvier perdait 33 cents à 35,19 dollars.

Les cours du Brent et du WTI, qui ont creusé leurs prs pertes mercredi après la publication des dernières statistiques du départertes mercredi après la publication des dernières statistiques du département américain de l'Énergie (DoE) sur l'état des réserves de brut aux États-Unis, étaient en outre lestés par la perspective d'un dollar fort alors que la banque centrale américaine vient de relever ses taux.

Le DoE a annoncé mercredi une forte hausse des stocks de brut (+4,8 millions de barils), alors que les experts de l'agence Bloomberg News avaient laissé attendre un repli durant la semaine achevée le 11 décembre.

"Les réserves (de brut) déclinent normalement vers la fin de l'année parce que les raffineries accroissent leurs taux de traitement afin de produire du fuel de chauffage. Mais en ce moment, elles n'ont pas besoin (d'accélérer la cadence) au vu du temps doux et des stocks élevés de produits distillés disponibles", relevaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi selon eux, la baisse des réserves de brut qui accompagne généralement la fin de l'année pour des raisons fiscales ne devrait pas se concrétiser cette fois.

"A l'heure actuelle, le total des réserves américaines de brut de presque 491 millions de barils n'est qu'à peine en dessous du niveau record qu'elles avaient atteint en avril", observaient-ils.

"Les réserves américaines de brut ont atteint des niveaux saisonniers que l'on n'a pas vus au cours des 80 dernières années, selon l'Energy Information Administration (EIA, une antenne du DoE)", commentaient pour leur part Michael van Dulken et Augustin Eden, analystes chez Accendo Markets.

Et d'autres éléments viennent peser sur les cours, poursuivaient-ils, notamment "la volatilité du dollar durant la nuit, le potentiel pour un renforcement plus soutenu du billet vert, un groupe tenace de producteurs de pétrole concurrents, un temps anormalement doux pour la saison, une surabondance d'offre mondiale...", poursuivaient les analystes.

Après des mois de spéculations, le Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a annoncé en effet mercredi, à l'issue d'une réunion de deux jours, le premier relèvement de ses taux depuis près de dix ans, ce qui marque un début de normalisation monétaire susceptible de renforcer le billet vert.

Or, une hausse des taux de la Fed rend le dollar plus rémunérateur et donc plus attractif pour les investisseurs, ce qui pèse à l'inverse sur les achats de matières premières, libellés dans cette devise, qui sont rendus plus onéreux pour les acheteurs munis d'autres monnaies.

(c) AFP


Commenter Le pétrole sous pression après la forte hausse des stocks américains de brut

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite