Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole finit en baisse dans un marché prudent

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont terminé en baisse lundi à New York dans un marché sans conviction, optant pour la prudence avant les prochains chiffres sur les stocks de brut aux Etats-Unis, malgré des prévisions plutôt optimistes de l'Agence internationale de l'énergie.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre a perdu 62 cents à 43,98 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 45 cents à 47,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Pour Kyle Cooper, chez IAF Advisors, "il s'agit surtout d'un mouvement technique", les cours restant orientés à la baisse en l'absence d'actualité forte après avoir échoué à se maintenir en fin de semaine au-dessus du seuil de 45 dollars, provisoirement franchi jeudi.

Selon Bob Yawger, de Mizuho Securities, le marché cherchait par ailleurs déjà à se positionner avant les chiffres hebdomadaires sur les réserves américaines de pétrole brut, que doit publier mercredi le ministère de l'Energie.

"On va probablement avoir un gros chiffre sur les stocks mercredi, mais on va aussi probablement voir la production stagner ou reculer un peu, donc ces deux chiffres pourraient s'annuler, mais si les stocks augmentent de 7 à 9 millions de barils comme cela a été le cas récemment le marché serait sous pression", a-t-il dit.

Tim Evans, chez Citi, a indiqué qu'il tablait sur une augmentation des stocks de 3 à 4 millions de barils.

Pour le moment, le marché n'a pas beaucoup de raisons de sortir des marges dans lesquelles il évolue depuis deux mois, "car fondamentalement la situation ne change pas: le marché souffre d'excédents importants", ont noté des experts de Commerzbank.

En outre, du côté de la demande, "les signes de ralentissement sont toujours présents", notait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Selon lui, la prévision d'un hiver doux en Europe et en Amérique du Nord est une raison supplémentaire de craindre que l'excès d'offre d'or noir sur le marché soit encore loin de se résorber.

Quant à la Chine, les marchés semblent modérer leurs espoirs d'une accélération de l'activité, après l'euphorie créée la semaine dernière par une baisse des taux. "Des commentaires du Premier ministre Li Keqiang ont été jugés un peu faibles pour ce qui est de soutenir l'économie", ce qui modère les espoirs d'un regain de demande venue de la deuxième économie mondiale, a estimé M. Evans.

"La seule chose qui empêche les prix de glisser encore plus bas, c'est la perspective à plus long terme", ont souligné les analystes de Commerzbank, en mentionnant de nouvelles déclarations de Fatih Birol, à la tête de l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Il a prévenu qu'il y avait un risque que le marché puisse se resserrer après la période actuelle d'excédents, qui risque de durer jusqu'au milieu de l'année prochaine, en raison des réductions importantes des investissements dans le secteur pétrolier", selon Commerzbank.


(c) AFP

Commenter Le pétrole finit en baisse dans un marché prudent

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite