Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole reste sous pression, inquiétudes sur la demande

  • Écrit par Cours du baril
prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole continuaient de perdre du terrain mercredi en fin d'échanges européens, affectés par les craintes d'une croissance de la demande plus faible qu'espérée l'an prochain et d'une offre toujours surabondante.
Vers 17H00 GMT (19H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 49,12 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 13 cents à 46,53 dollars.

"Les prix du brut sont restés sous pression après les fortes fluctuations de mardi, atteignant leur plus faible niveau en une semaine alors que des inquiétudes sur un ralentissement de la demande et une surabondance de l'offre continuent de plafonner tout mouvement de hausse", estimait Michael Newson chez CMC Markets.

Selon Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, le marché n'est pas non plus resté insensible au chiffre des ventes de détail en septembre aux États-Unis, plus gros consommateur de pétrole au monde, qui ont augmenté moins que prévu (+0,1%), confirmant un certain ralentissement macroéconomique américain observé depuis quelques semaines.

Les chiffres des ventes de détail donnent une première idée de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance économique américaine.

"Cet élément s'ajoute à une anxiété légitime des investisseurs à propos de la conjoncture mondiale, ce qui fait craindre une demande en pétrole faible dans les prochains mois et, par conséquent, un excès d'offre persistant", poursuivait Christopher Dembik.

"Les espoirs de retrouver un marché pétrolier plus équilibré début 2016 ont été douchés par les dernières prévisions de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE)", notait de son côté Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.

Dans son dernier rapport, l'AIE a en effet une fois encore augmenté ses prévisions pour la demande mondiale de pétrole en 2015, s'attendant à une augmentation de 1,8 million de barils par jour (mbj), mais elle envisage seulement une croissance de 1,2 mbj l'année prochaine, soit moins que prévu précédemment.

"Si l'on regarde les dernières données macroéconomiques venant des plus gros pays consommateurs, les estimations de l'AIE sur la demande n'ont pas l'air sur-estimées", jugeait Fawad Razaqzada, chez Forex.

Par ailleurs, le surplus d'offre d'or noir continuait de peser sur les cours, notamment la perspective d'un retour de la production iranienne sur les marchés internationaux après la levée des sanctions internationales contre le pays, qui pourrait intervenir au début de l'année prochaine.

Un pessimisme que ne parvenait pas à contrebalancer les estimations de l'AIE selon lesquelles près de 500.000 barils par jour vont disparaître du marché en raison de la baisse des cours, ni un rapport mensuel du ministère de l'Énergie américain (DoE) qui a annoncé que la production nationale chuterait à raison de 93.000 barils par jour en novembre, ce qui serait la baisse la plus rapide depuis 2007.

(c) AFP

Commenter Le pétrole reste sous pression, inquiétudes sur la demande

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite