Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse dans un marché un inquiet pour l'offre et la demande

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, sous pression face aux inquiétudes au sujet de la croissance mondiale alors que la production ne donne pas de signe de ralentissement.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre cédait 49 cents à 42,01 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), retombant à ses plus bas niveaux depuis plus de six ans.


Le léger rebond technique enregistré vendredi semblait ainsi devoir faire long feu, vu les signes de persistance du déséquilibre entre l'offre et la demande.


"On s'inquiète pour la croissance mondiale et le recul du Produit intérieur brut au Japon (ndlr: -0,4% au 2e trimestre) ajoute à la pression baissière", a déclaré Phil Flynn, de Price Futures Group, notant en outre que l'augmentation du nombre de puits de pétrole aux Etats-Unis, annoncée vendredi par la société de services pétroliers Baker Hugues, laisse prévoir un maintien de la production à un niveau élevé.


"Il y a la perception que si le nombre de puits augmente, la production américaine (de brut) va rester forte, or le nombre de puits a augmenté pendant quatre semaines de suite", a-t-il dit.


En outre, "on entre dans la demi-saison et il y a la perception que la demande va rester faible" une fois fini l'été et les déplacements automobiles de loisirs, a conclu M. Flynn.


De leur côté, les analystes de Commerzbank ont nuancé l'inquiétude suscitée par l'annonce du nombre de puits en augmentation, estimant qu'elle pouvait s'expliquer par le niveau relativement élevé des cours du brut en juin, puisque "de toute évidence des prix autour de 60 dollars le baril suffisent à rentabiliser l'huile de schiste".


"En revanche, au niveau de prix actuel, les producteurs d'huile de schiste seront probablement sous pression, ce qui devrait mener à un ralentissement des forages et de la production", ajoutaient-ils.


"Les derniers rapports mensuels de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), du ministère américain de l'Énergie (DoE) et de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont tous baissiers", ont commenté pour leur part les analystes de PVM.


Selon leur analyse des trois rapports, avec une production de l'Opep qui atteint les 32 millions de barils par jour (mbj) les experts de PVM estiment que le surplus de stocks de pétrole s'élèvera à 1,84 mbj au dernier semestre 2015 et à 1,7 mbj en 2016.


La production de l'Opep pourrait même atteindre les 33 mbj au début de l'année prochaine, soulignait Ole Hansen de Saxo Bank.


"La stratégie observée chez les producteurs ces derniers mois a été d'augmenter la production pour contrebalancer les effets des bas prix sur leur bilan comptable", notaient les analystes de JBC Energy.


Même les producteurs d'hydrocarbures considérés comme chers à extraire ont fait grimper leur offre. Le canadien Suncor par exemple, qui produit un tiers du pétrole issu de sables bitumineux dans le pays, a augmenté sa production en compensant en partie les bas prix en baissant leurs coûts opérationnels. Ils ont également profité de la diminution des prix de l'énergie, notamment de ceux du gaz naturel.


(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse dans un marché un inquiet pour l'offre et la demande

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite