Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York sans arriver à se relancer

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert jeudi en baisse à New York, sans parvenir à se remettre après avoir chuté en début de semaine à leur plus bas niveau depuis 2009, dans un marché qui cherche des raisons d'espérer face à la surabondance.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre cédait 41 cents à 42,89 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), au lendemain d'un rebond d'une vingtaine de cents, et retombait vers ses plus bas niveaux depuis plus de six ans.


En rechute depuis le début de mois, "le marché se demande plus ou moins s'il doit encore baisser ou se stabiliser", a estimé James Williams, de WTRG Economics. "On a beaucoup de signaux contradictoires."


Sans grande nouveauté jeudi, les investisseurs assimilaient toujours des chiffres mitigés sur l'état hebdomadaire de l'offre américaine, publiés la veille par le département de l'Energie (DoE).


"Les réserves de produits pétroliers ont nettement augmenté, à part le brut, mais les stocks de brut n'ont eux même enregistré qu'un déclin limité, et cela aurait dû vraiment peser sur le marché", a jugé M. Williams.


En même temps, "la demande américaine reste assez solide", a-t-il tempéré, citant aussi comme élément positif un rapport séparé du DoE qui prévoit un déclin de la production au second semestre.


"Mais quand on regarde le reste du monde et que l'on fait les calculs, la surabondance représente toujours deux ou trois millions de barils par jour, et c'est un chiffre difficile à soutenir sur n'importe quel type de marché", a-t-il conclu.


Sur ce plan, dans un marché calme en cette période estivale, les investisseurs digèrent lentement les estimations de mercredi de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), assez optimistes sur la demande mondiale, mais moins sur l'offre.


L'AIE prévoit en effet qu'en 2015 la demande mondiale augmentera de 1,6 million de barils par jour (mbj) portée par une "croissance économique qui se consolide" et une baisse des prix conduisant "les consommateurs à utiliser plus de d'essence".


"Toutefois, l'AIE prévoit que la surabondance continue un bon moment l'an prochain, en affirmant que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a produit 31,8 millions de bpj en juillet", ont souligné les experts de Commerzbank.


"Autrement dit, l'Opep devrait encore réduire son offre d'un million de barils par jour pour que le marché s'équilibre l'an prochain, malgré la hausse de la demande pour son pétrole", ont-il ajouté. "Il faudrait une diminution encore plus importante si la demande ne s'accroit pas autant que ce à quoi s'attend actuellement l'AIE."


(c) AFP


Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York sans arriver à se relancer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite