Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se tasse à New York, attentif à l'offre américaine

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse vendredi à New York, le marché attendant un nouvel indicateur sur la production américaine, deux jours après avoir pris de plein fouet l'annonce d'un bond des réserves de brut.
Vers 13H10 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai perdait 18 cents à 50,61 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La baisse des cours reste limitée par rapport aux fortes fluctuations qu'ils ont enregistré depuis le début de la semaine, perdant ou gagnant parfois trois dollars d'un jour à l'autre, et beaucoup d'experts mettent en avant le côté incertain du marché.

Certains observateurs s'attendent à un déclin de la production américaine d'ici la fin de l'année, dans l'idée que la baisse des investissements (dans l'industrie) et le déclin du nombre de puits de pétrole finiront par avoir des effets, a rapporté Gene McGillian, de Tradition Energy.

Aux Etats-Unis, comme tous les vendredis, les analystes vont en effet faire attention au décompte hebdomadaire du nombre de puits en activité, établi par le groupe privé Baker Hughes, qui baisse constamment depuis plusieurs semaines.

L'optimisme reste limité, car la baisse de l'offre n'a pas commencé pour le moment, comme nous l'ont rappelé cette semaine les chiffres sur les réserves américaines, a prévenu M. McGillian.

Le département de l'Energie a fait état mercredi d'un bond de plus de dix millions de baril des réserves de brut aux Etats-Unis, la semaine dernière, et d'un léger progrès de la production, qui se maintient au-dessus de 9,4 millions de barils.

A l'international, le marché obtient un peu plus de soutien, au lendemain de propos du numéro un iranien, le guide suprême, Ali Khamenei, qui ont incité au pessimisme sur un accord définitif entre Téhéran et les grandes puissances.

L'ayatollah Khamenei, qui a le dernier mot sur les dossiers stratégiques iraniens dont le nucléaire, est en effet resté prudent sur les chances d'un accord final sur le programme atomique de la République islamique, en estimant que le texte de Lausanne du 2 avril n'était pas une garantie de réussite.

Ces déclarations font douter d'une levée des sanctions (contre Téhéran) avant la fin de l'année, et donc d'un afflux prochain de pétrole iranien sur les marchés ont souligné les experts de Commerzbank.

En l'absence d'actualité qui remette vraiment en cause la situation du marché pétrolier, on peut s'attendre à ce que les cours évoluent peu dans l'immédiat, ont-ils résumé, le prix du baril de Brent enregistrant d'ailleurs une légère hausse à Londres.

jdy/jld/nas

BAKER HUGHES



(c) AFP




Commenter Le pétrole se tasse à New York, attentif à l'offre américaine

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite