Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit sa stabilisation après les stocks américains

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, globalement peu affectés par la hausse des stocks de brut américains.
Vers 11H40 GMT (12H40 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 61,76 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 13 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 59 cents à 50,40 dollars.

Le Brent et le WTI ont respectivement gagné 5% et 3,5% mercredi par rapport à la clôture de mardi, les marchés ayant choisi de se concentrer sur les facteurs positifs nichés dans les statistiques du Département de l'Énergie (DoE) américain sortis le même jour.

Les stocks américains de pétrole brut ont en effet augmenté de plus de huit millions de barils la semaine dernière mais les réserves d'essence et de produits distillés ont respectivement décliné de 3,1 millions et 1,8 million.

La forte augmentation des stocks de brut rapportée mercredi par le DoE montre que le marché est toujours excédentaire, notaient les analystes de Commerzbank.

Mais, pour certains analystes, la hausse des réserves avait déjà été prise en compte par les marchés, notamment avec la sortie des chiffres de la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) mardi, qui avait fait état d'une hausse de près de neuf millions de barils.

De plus, pour David Hufton, analyste chez le courtier PVM, la surabondance d'offre est quelque peu contrebalancée par les chiffres de la demande.

La soif des États-Unis pour les produits pétroliers a atteint en moyenne 19,72 millions de barils par jour (mb/j) cette année, soit 500.000 barils de plus qu'en 2014, et 700.000 barils de plus qu'en 2013, notait-on chez PVM.

La signes encourageants sur la bonne santé économique américaine et la chute des prix du pétrole a stimulé la demande à un moment où l'on s'attend à un ralentissement de la croissance de la production de brut américaine, expliquaient les analystes de PVM.

Cependant, le gonflement des stocks du terminal de Cushing (Oklahoma, centre-sud), qui ont augmenté de 2,4 millions de barils la semaine dernière et de 17 millions de barils depuis le début de l'année, selon Petromatrix, risque de continuer de peser sur les cours du WTI.

Depuis plusieurs semaines, les experts s'inquiètent en effet du niveau élevé des réserves de Cushing, qui servent de référence au pétrole échangé à New York.

Le marché craint qu'en raison du gonflement des stocks, la capacité de stockage arrive à son maximum, notait Torbjorn Kjus, analyste chez DNB.

Ces inquiétudes lestaient les cours du WTI qui s'échange à environ 11 dollars de moins que le Brent, même si, selon M. Kjus, la réaction des marché est exagérée.







Commenter Le pétrole poursuit sa stabilisation après les stocks américains

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite