Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole poursuit son recul à New York, l'Arabie saoudite inquiète

prix-du-petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole coté à New York ont fini en baisse jeudi, pénalisés par des craintes sur la stratégie des prix de l'Arabie saoudite, désireuse de préserver ses parts de marché sur fond de plongeon des cours du brut.
Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier a perdu 57 cents à 66,81 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 69,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 28 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Les prix sont repartis en forte baisse aujourd'hui (car) il semble que l'Arabie saoudite se soit engagée dans une nouvelle tournée de réductions de prix, en particulier vers ses clients asiatiques qui paieront leur baril moins cher de quelque 2 dollars en janvier, a expliqué John Kilduff, de Again Capital. C'est énorme, a-t-il jugé.

La compagnie nationale de pétrole et de gaz d'Arabie saoudite, Saudi Aramco, avait déjà le mois dernier fortement secoué le marché de l'or noir après l'annonce d'une baisse de ses prix pour les exportations de brut vers les Etats-Unis.

En pleine accélération de la déroute des prix, qui ont perdu près de 40% de leur valeur depuis la mi-juin, face à une Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) impuissante à freiner ce plongeon, cela confirmerait qu'il y a bien une guerre des prix et que l'Arabie saoudite joue le tout pour le tout pour préserver sa place, a relevé John Kilduff.

Le chef de file de l'influent cartel doit de plus en plus rivaliser avec les Etats-Unis dont la production a explosé ces dernières années, dopée par le pétrole issu du schiste. L'offre américaine n'a jamais été aussi importante depuis 30 ans, dépassant depuis début novembre le seuil psychologique des 9 millions de barils par jour.

Les Saoudiens veulent une stabilisation des prix autour de 60 dollars, et la crainte que cela se réalise plombe encore l'humeur du marché, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

Pour Tim Evans, de Citi Futures, l'Arabie saoudite n'a pas de prix précis en tête et laissera le marché arriver à un niveau approprié de prix, citant une source proche des dirigeants saoudiens. Or, cette absence de soutien de sa part pour faire remonter les cours de l'or noir risque de le faire encore reculer, a-t-il noté.

Les prix du pétrole ont atteint leurs plus bas niveaux depuis 2009 début décembre, à New York comme à Londres, quelques jours après la dernière réunion de l'Opep, à 63,72 dollars pour le WTI et 67,53 dollars pour le Brent.

ppa/jum/pb

SCHNEIDER ELECTRIC

CITIGROUP







Commenter Le pétrole poursuit son recul à New York, l'Arabie saoudite inquiète

Commentaires   

+1 #1 marocain 07-12-2014 00:55
pourvu que ça continue, on veut un baril a 30 dollars afin que les Economies des pays émergents puissent reprendre ,c bénéfique pour tout le monde , ne soyez pas trop gourmands .

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Arabie Saoudite


mercredi 30 novembre 2016

Opep: l'Arabie saoudite se dit optimiste sur la conclusion d…

Vienne: Le ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih s'est dit optimiste sur les chances de parvenir mercredi à un accord de limitation...

lundi 10 octobre 2016

Pétrole: L'Arabie estime qu'un baril à 60 dollars est envisa…

Istanbul: Le ministre saoudien de l'Energie a estimé lundi qu'un baril de brut à 60 dollars était envisageable d'ici la fin de...

mardi 04 octobre 2016

La reprise pétrolière aura peu d'impact sur la croissance au…

Dubaï: La remontée modeste des prix du pétrole devrait avoir peu d'impact sur la croissance des pays exportateurs de brut au Moyen-Orient...


- Voir toutes les news du pétrole en Arabie Saoudite

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite