Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole ouvre en baisse à New York, poursuivant sa chute

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole New YorkNew York: Le pétrole coté à New York poursuivait sur sa pente descendante mercredi matin après avoir enregistré la veille une chute de près de 4 dollars dans un marché marqué par l'abondance de l'offre face des perspectives de demande en berne.
Vers 13H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre perdait 14 cents, à 81,70 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), évoluant à un niveau plus vu depuis juin 2012.

Les courtiers semblent vouloir intégrer le nouveau postulat selon lequel l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) veut continuer à défendre ses parts de marché en augmentant sa production plutôt que de lutter contre la chute des prix, a commenté Matt SMith de Schneider Electric.

Dans le même temps, la demande pour le brut est à la peine. La révision à la baisse des perspectives de croissance de consommation de pétrole pour 2014 et 2015 par l'AIE (Agence internationale de l'énergie) mardi était bien plus forte que prévu, a noté le spécialiste.

Aussi, tant que l'Opep ne fait pas preuve de clarté sur ses intentions, ne montre pas de signe qu'ils vont commencer à réduire leur production, c'est une véritable débâcle pour les cours du pétrole, a-t-il ajouté.

Par le passé, le cartel, qui pompe un tiers du brut mondial (environ 30 mb/j), a pu moduler son offre pour maintenir les prix du brut à un niveau qui lui convenait.

Mais des dissensions sont apparues récemment.

Certains, comme le Venezuela, voudraient freiner la baisse des prix tandis que d'autres, comme l'Arabie saoudite (chef de file du cartel), semblent plutôt préoccupés par leurs parts de marché, puisqu'ils ont récemment réduit les prix pratiqués à leurs clients.

Dans ce contexte, les investisseurs scrutent les moindres actions et déclarations des membres de l'Opep, dont la prochaine réunion ordinaire est prévue le 27 novembre à Vienne.

Même si les cours du WTI étaient déjà en net recul avant leur diffusion, les indicateurs américains diffusés mercredi n'étaient pas de nature à rasséréner les investisseurs.

Les ventes de détail dans le pays ont notamment régressé plus fortement que prévu en septembre, marquant leur premier recul depuis janvier. L'activité manufacturière de la région de New York a ralenti fortement en octobre, selon l'indice Empire State publié par l'antenne de New York de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Parallèlement en Chine, l'inflation a nettement ralenti en septembre, à son plus bas niveau depuis près de cinq ans. Il semble que les craintes déflationnistes commencent à atteindre la Chine, signalant que la croissance dans ce pays consommateur majeur de brut est à la peine, a souligné Phil Flynn de Price Futures Group.

Autre élément pesant sur les cours du pétrole mercredi: les courtiers anticipent une nouvelle augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis (dans le rapport hebdomadaire du département américain de l'Energie), où les raffineries, en période de maintenance, ont réduit un peu leur activité, a relevé Matt Smith. Ce document sera diffusé jeudi, au lieu de mercredi habituellement, en raison de la célébration lundi aux Etats-Unis du Colombus Day, jour semi-férié pendant lequel les administrations étaient fermées.







Commenter Le pétrole ouvre en baisse à New York, poursuivant sa chute

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite