Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole se reprend à Londres mais ploie à New York sous la hausse surprise des stocks US

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole divergeaient mercredi en fin d'échanges européens, le WTI souffrant de la hausse surprise des stocks de pétrole brut aux États-Unis, tandis que le Brent rebondissait après un plus bas depuis juillet 2013.
Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 103,30 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mardi. Vers 06H30 GMT, le Brent est même tombé à 102,37 dollars, son plus bas niveau depuis le 1er juillet 2013.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance baissait de 36 cents, à 97,01 dollars.

Le WTI a chuté à cause de la hausse des stocks américains tandis que le Brent s'est quelque peu repris après avoir touché un plus bas en 13 mois, expliquait Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Les réserves de brut ont progressé de 1,4 million de barils aux États-Unis lors de la semaine achevée le 8 août selon les chiffres dévoilés mercredi par le département américain à l'Énergie (DoE), surprenant les experts qui s'attendaient à une baisse de 1,7 million.

Ces réserves s'étaient contractées d'environ 22 millions de barils au cours des six semaines précédentes, s'éloignant de leur sommet depuis 1931 atteint fin avril, à 399,4 millions de barils.

Une hausse des stocks de brut est généralement mal reçue par le marché, qui y voit un mauvais signe pour la vigueur de la demande pétrolière aux États-Unis, premier consommateur mondial de brut.

Les stocks d'essence, très surveillés en cette période de grands déplacements automobiles aux États-Unis, ont de leur côté reculé de 1,2 million de barils, conformément aux attentes des experts (-1,3 million de barils).

Les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont quant à elles baissé de 2,4 millions de barils, alors que les analystes s'attendaient à une progression de 300.000 barils.

De son côté, le Brent rebondissait grâce à des achats à bon compte après avoir atteint en début d'échanges européens un minimum depuis plus d'un an en raison de craintes sur la demande.

Selon le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) publié mardi, la demande mondiale n'a crû que de 700.000 barils par jour au deuxième trimestre, le niveau le plus bas observé depuis début 2012.

L'AIE a donc revu en baisse sa prévision de progression de l'appétit mondial de brut en 2014 (à +1,0 million de barils par jour, contre +1,2 mbj auparavant) et en 2015 (à +1,3 mbj, soit 90.000 barils par jour de moins que lors de sa précédente estimation).

Vendredi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait aussi abaissé légèrement sa prévision de croissance de la demande de brut en 2014, à 1,10 mbj contre 1,13 mbj estimé au début de l'été.







Commenter Le pétrole se reprend à Londres mais ploie à New York sous la hausse surprise des stocks US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite