Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole recule, le marché surveille la Libye et l'Irak

prix-du-petrole LondresLondres: Les prix du pétrole poursuivaient leur recul mercredi en cours d'échanges européens, pénalisés par la possible réouverture de deux terminaux pétroliers en Libye et la poursuite de l'apaisement des inquiétudes relatives à l'Irak.
Vers 10H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 111,64 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 65 cents par rapport à la clôture de mardi. Vers 09H30 GMT, le Brent est tombé à 111,54 dollars, son niveau le plus faible depuis le 12 juin.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de light sweet crude (WTI) pour la même échéance perdait 41 cents, à 104,93 dollars.

Le marché digérait mercredi l'annonce d'une possible réouverture de deux importants terminaux pétroliers en Libye.

Les rebelles en Libye ont annoncé (mardi) contre toute attente leur intention de rouvrir (mercredi) les deux principaux terminaux pétroliers de Ras Lanouf et al-Sedra dans l'est du pays, qui sont fermés depuis l'été dernier, rapportaient les analystes de Commerzbank.

Si ces deux terminaux reprennent leurs opérations, l'offre pétrolière libyenne (actuellement autour de 320.000 barils par jour) augmentera d'environ 500.000 barils par jour, ajoutaient-ils.

La production et l'exportation de brut libyen sont très perturbées depuis un an, à cause de divers mouvements de protestation, notamment de la part de rebelles qui réclament l'autonomie de la région orientale de la Libye.

En temps normal, la Libye peut produire environ 1,5 million de barils par jour (mb/j).

Par ailleurs, les opérateurs du marché pétrolier continuaient de surveiller l'évolution de la situation en Irak qui, bien que chaotique, n'a presque pas eu d'incidence sur la production pétrolière du pays.

Malgré leur occupation d'une partie de l'Irak, les insurgés n'ont pas atteint la production pétrolière et les infrastructures d'exportation dans le sud du pays. Les prix du pétrole ont donc continué de perdre leurs gains récents, expliquait Dorian Lucas, analyste du cabinet spécialisé dans l'énergie Inenco.

Outre l'Irak, dans l'immédiat, le marché va scruter les stocks de pétrole outre-Atlantique, attendus en léger repli, signalait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque.

Le département américain de l'Energie (DoE) doit en effet publier mercredi vers 14H30 GMT son rapport hebdomadaire sur le niveau des stocks pétroliers à la fin de la semaine dernière.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones, les stocks de brut auraient reculé de 1,7 million de barils tandis que les réserves d'essence et de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) auraient respectivement progressé de 200.000 et 800.000 barils.

jb/mcj

INTERCONTINENTALEXCHANGE GROUP

COMMERZBANK







Commenter Le pétrole recule, le marché surveille la Libye et l'Irak

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite