Menu
RSS
A+ A A-

le brut dépasse le cap des 110 dollars à New York, 1ère fois depuis 2008

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont nettement progressé jeudi à New York, montant à plus de 110 dollars pour la première fois depuis septembre 2008 sur fond de tensions persistantes dans le monde arabe et après un bon indicateur aux Etats-Unis.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 110,30 dollars, en hausse de 1,47 dollar par rapport à la veille.

Il est monté en séance jusqu'à 110,44 dollars, son plus haut niveau depuis septembre 2008, effaçant la barre très scrutée de 110 dollars.

"C'était un seuil technique très important", a souligné John Kilduff, d'Again Capital.

Et pas parce qu'il s'agissait d'un chiffre rond.

"C'était le grand seuil de 2008, le niveau à partir duquel les prix se sont vraiment envolés pour grimper jusqu'à 147 dollars, et qui s'est révélé, une fois les prix retombés, un seuil de résistance", a rappelé M. Kilduff.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 37 cents à 122,67 dollars.

Le baril à New York a accru ses gains tout au long de la séance, qu'il avait entamée en hausse grâce à de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis.

Le nombre de nouveaux chômeurs inscrits a en effet de nouveau reculé la semaine dernière aux Etats-Unis.

La situation restait tendue sur le marché pétrolier, pouvant "changer dans la minute", a souligné Tom Bentz, de BNP Paribas.

En Libye, le gouvernement a accusé les forces britanniques de bombarder des installations pétrolières du champ d'Al-Sarir, dans le sud-est du pays, causant des dégâts matériels selon lui.

L'Otan a nié ces affirmations. Le général Charles Bouchard, commandant de l'opération baptisée Unified Protector, a au contraire accusé les forces fidèles au colonel Kadhafi et précisé qu'un incendie avait été déclenché dans une installation au nord de Sarir.

"Dans tous les cas, c'est une installation qui pourrait empêcher du pétrole (libyen) de revenir sur le marché", a observé M. Bentz.

Par ailleurs, le général américain Carter Ham, commandant des forces américaines pour l'Afrique, a estimé qu'il était peu probable que les rebelles libyens parviennent à lancer un assaut sur Tripoli pour renverser le colonel Mouammar Kadhafi.

Cela suggère que "potentiellement le pétrole libyen pourrait rester hors course pendant une période prolongée", a estimé M. Kilduff.

Avant la crise, la Libye exportait 1,3 million de barils d'or noir par jour.

Les craintes au sujet de l'offre de pétrole, pas seulement à l'égard de la Libye, gardaient le marché sous tension. Au Nigeria, premier producteur de brut africain dont l'histoire électorale est entachée de fraudes et de violences, des élections générales plusieurs fois reportées sont attendues dans le courant du mois.

"Toute activité des milices autour des élections au Nigeria pourrait pousser les prix du pétrole considérablement plus haut", a prévenu Hussein Allidina, de Morgan Stanley, ajoutant que des infrastructures pétrolières pourraient être prises pour cibles.

"La disponibilité du light sweet crude nigérian modère l'impact des pertes de production en Libye", a ajouté l'analyste.

Le pays de l'ouest de l'Afrique produit environ 1,8 million de barils par jour, selon le département de l'Energie américain.

rp

(AWP/08 avril 2011 06h20)

Commenter le brut dépasse le cap des 110 dollars à New York, 1ère fois depuis 2008

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite