Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole iranien: Chine et Inde ont continué à réduire leurs achats

prix-du-petrole New YorkWashington: Cinq pays, dont la Chine et l'Inde, ont encore réduit leurs achats de brut iranien et évité ainsi des sanctions américaines, a annoncé vendredi Washington, promettant une application stricte des réglements actuels malgré l'accord intérimaire avec Téhéran sur son programme nucléaire.
Le président Barack Obama a déterminé que la production mondiale de brut était suffisante pour permettre à des pays étrangers de réduire de beaucoup leurs achats de pétrole iranien, après avoir pris connaissance d'un rapport de son administration, selon la Maison Blanche.

Cette évaluation semestrielle est stipulée par une loi de 2012 qui vise à tarir la manne pétrolière de Téhéran en forçant des pays tiers à cesser leurs achats de brut iranien, faute de quoi ils s'exposeraient à des sanctions.

Mais cette loi permet à l'exécutif américain d'accorder des dérogations aux pays qui réduiraient leurs achats. Je suis heureux d'annoncer que, étant donné les réductions importantes de leurs achats de brut iranien, la Chine, l'Inde, la république de Corée (du Sud, ndlr), la Turquie et Taïwan se sont encore qualifiés pour des dérogations, a déclaré le secrétaire d'Etat John Kerry dans un communiqué.

Le chef de la diplomatie américaine a précisé que la Malaisie, l'Afrique du Sud, Singapour et le Sri Lanka avaient également échappé aux sanctions parce que ces pays n'achètent plus de pétrole brut à l'Iran.

Cette annonce intervient moins d'une semaine après que les grandes puissances (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU et l'Allemagne), dit groupe P5+1, sont parvenues à un accord intérimaire avec l'Iran.

En échange d'un gel, voire d'une régression de son programme nucléaire et d'une ouverture de ses installations à des missions d'inspection, la République islamique doit bénéficier d'un allègement, équivalant à quelque sept milliards de dollars, des sanctions qui accablent son économie.

Les Etats-Unis ont estimé que cet accord reviendrait à stabiliser pendant six mois les rentrées mensuelles de pétrodollars de l'Iran, déjà fortement réduites.

Pour M. Kerry, l'efficacité des sanctions internationales s'est avérée déterminante pour faire venir l'Iran à la table des négociations. Mais il a souligné que l'accord conclu à Genève ne prévoyait pas d'exemptions de sanctions pour les pays qui augmenteraient leurs achats de brut iranien.

Nous continuerons à appliquer nos sanctions de façon stricte ces six prochains mois, pendant que nous déterminons si une solution est possible pour nous assurer que le programme nucléaire iranien a uniquement des visées pacifiques, a-t-il promis.






Commenter Pétrole iranien: Chine et Inde ont continué à réduire leurs achats

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Le pétrole en Iran


mercredi 07 décembre 2016

Pétrole et gaz: protocoles d'accord entre Total et Shell en …

Téhéran: Le groupe français Total et le Néerlandais Shell doivent signer mercredi à Téhéran des protocoles d'accord dans le secteur pétrolier et...

jeudi 01 décembre 2016

Pétrole: l'Iran crie victoire après l'accord de l'Opep

Téhéran: L'Iran sort gagnant de l'accord de mercredi à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), l'Arabie saoudite ayant dû accepter que...

lundi 28 novembre 2016

Pétrole: Poutine et Rohani favorables aux mesures prises par…

Moscou: Le président russe, Vladimir Poutine, et son homologue iranien, Hassan Rohani, ont fait part lundi soir de leur soutien aux mesures...


- Voir toutes les nouvelles du pétrole en Iran

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite