Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse un peu, le marché attend les stocks US et la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché sous la pression d'une demande faible et prudent à la veille du rapport hebdomadaire sur les réserves américaines d'or noir et des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).


Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 104,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 56 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin --dont c'est le dernier jour de cotation-- perdait 47 cents à 96,24 dollars.

Lundi, le baril de Brent était monté à 105,31 dollars, et le baril de WTI à 97,11 dollars, leurs plus hauts niveaux depuis deux semaines.

Les cours avaient trouvé du soutien notamment dans un accès de faiblesse du billet vert, qui rend les achats de matières premières libellées en dollar (comme l'or noir) plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises, et dans un rebond des marchés d'actions aux États-Unis, notaient des analystes.

Mais la prudence prenait le dessus mardi à la veille de deux évènements majeurs aux États-Unis: les minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et une audition du président de l'institution Ben Bernanke devant une commission du Congrès américain.

Dans un contexte de relative amélioration de la conjoncture économique aux États-Unis, de nombreux investisseurs parient sur une réduction anticipée des injections de liquidités dans le système financier américain, alors que la demande de brut de la première économie mondiale reste terne.

Ces rachats d'actifs tendent à stimuler les investissements dans les actifs jugés à risque comme les matières premières.

Les investisseurs guettaient également mercredi le rapport hebdomadaire du département américain de l'Énergie (DoE) en quête d'indice sur la demande de pétrole du plus gros pays consommateur d'or noir au monde.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le BoE devrait faire état d'une stabilisation des stocks de brut lors de la semaine achevée le 17 mai, mais les réserves américaines de brut restent tout de même abondantes et proches de leur plus haut niveau en 31 ans, atteint début mai.

Les réserves d'essence devraient avoir reculé de 100'000 barils et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) baissé de 300'000 barils.

Sur le plan de l'offre, le marché surveillait la nouvelle montée des tensions en Syrie depuis ce week-end, après une attaque des forces armées gouvernementales contre Qousseir, longtemps un bastion rebelle dans le centre du pays.

De plus, "une série d'attaques à la bombe en Irak a souligné le fait que la situation reste précaire pour ce pays gros producteur de pétrole", notaient les analystes de Commerzbank.

Pour ces experts, "les inquiétudes sur l'offre étaient absentes du marché ces dernières semaines alors la prime sur les cours liée à des risques géopolitiques pourrait augmenter dès que les opérateurs choisiront de se concentrer de nouveau sur ce sujet".

jh



(AWP / 21.05.2013 19h01)


Commenter Le brut baisse un peu, le marché attend les stocks US et la Fed

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite