Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, achats à bon compte et fuite en mer du Nord

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole confortaient leurs gains mardi en fin d'échanges européens, profitant d'achats à bon compte après leur repli marqué des séances précédentes, dans un marché aidé de surcroît par une fuite sur une plateforme en mer du Nord.


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 110,83 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 74 cents par rapport à la clôture de lundi. Il était tombé lundi à 109,58 dollars, son plus bas niveau depuis la mi-janvier.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 23 cents à 90,35 dollars. Il était tombé lundi à 89,33 dollars, au plus bas depuis le 26 décembre et descendant sous 90 dollars pour la première fois depuis deux mois.

Après le net repli enregistré la semaine dernière et qui s'est poursuivi lundi, les prix du pétrole bénéficiaient d'un mouvement modéré de "chasses aux bonnes affaires", mais leur rebond reflétait également "des inquiétudes légitimes sur l'offre physique" de brut dans la mer du Nord, soulignait Addison Armstrong, analyste du courtier Tradition Energy.

Ainsi, la plate-forme pétrolière Cormorant Alpha, située en mer du Nord à 160 km au large des îles écossaises Shetland, est fermée depuis quatre jours, après la découverte d'une fuite d'hydrocarbures sur l'infrastructure.

La plateforme -qui assure le transit d'environ 90'000 barils de pétrole/jour au sein d'un système d'oléoducs en mer du Nord, soit environ 8% de la production britannique dans la région- avait été arrêtée samedi par mesure de précaution et le personnel non-essentiel évacué, selon le groupe d'Abou Dhabi Taqa (Abu Dhabi National Energy Company), opérateur de la structure.

"Cette plate-forme avait déjà été fermée (pendant une semaine, NDLR) en janvier à la suite d'une fuite d'hydrocarbures, et les investisseurs vont garder un oeil attentif sur la situation étant donné qu'une perturbation prolongée des acheminements de brut de la mer du Nord apporteraient un soutien significatif au cours du Brent", estimait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Les opérateurs étaient par ailleurs quelque peu rassérénés par la confirmation de la Chine d'un objectif de croissance économique de 7,5% en 2013, "ce qui suggère la poursuite d'une politique monétaire accommodante" pour soutenir l'activité du pays, deuxième pays consommateur de brut du monde, notait par ailleurs M. Armstrong.

Enfin, "le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE) devrait probablement montrer une baisse des stocks de brut" aux États-Unis sur la semaine achevée le 1er mars, une perspective également susceptible de conforter le marché, ajoutait l'analyste.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'un recul de 200'000 barils des stocks de brut aux États-Unis.

Ces réserves avaient gonflé de plus de 17 millions de barils au cours des six dernières semaines, entretenant les inquiétudes des opérateurs sur la vigueur de la demande énergétique du pays, premier consommateur de brut au monde.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés en période hivernale, sont quant à eux attendus en recul de 1,3 million de barils, et les réserves d'essence en repli de 300.000 barils.

Cependant, le rebond des cours du baril "manquait de vigueur, comparé à la bonne tenue des marchés boursiers", Wall Street s'étant notamment élevé mardi à un sommet historique, indiquait M. Armstrong.

De fait, la prudence restait de mise parmi les opérateurs, alors que les États-Unis font face à des coupes budgétaires drastiques, et avant la diffusion vendredi du rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis, considéré comme un baromètre crucial pour jauger la vigueur de la reprise de la première économie mondiale.

rp



(AWP / 05.03.2013 18h47)


Commenter Le brut monte, achats à bon compte et fuite en mer du Nord

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite