Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, inquiet du trop-plein d'offre en brut US

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi à New York, dans un marché marquant une pause alors que les courtiers s'inquiétaient d'un trop-plein de l'offre de brut aux Etats-Unis, sur fond de données économiques américaines mitigées, tandis que le brut de Londres a fini en hausse.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars a terminé à 95,83 dollars, en baisse de 79 cents, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, en revanche, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a fini à 117,24 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 51 cents par rapport à la clôture de mercredi. Il s'est hissé vers 12H30 à 117,83 dollars, un sommet depuis le 14 septembre.

Aux Etats-Unis, "le marché qui avait été porté par une tendance haussière et avait fait peu de cas de la hausse des réserves de brut aux Etats-Unis au cours de la semaine précédente, est revenu sur cette information aujourd'hui avec un oeil moins optimiste", a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Les réserves de brut, qui avaient déjà progressé de près de 9 millions de barils au cours des deux semaines précédentes, ont en effet gonflé de 2,6 millions de barils lors de la semaine achevée le 1er février.

Si cette progression était un peu moindre que celle attendue, elle accentuait les inquiétudes alors que les réserves d'or noir aux Etats-Unis et à Cushing, qui constitue le principal terminal pétrolier des Etats-Unis, ont atteint récemment des niveaux records, à plus de 50 millions de barils.

Outre les problèmes rencontrés par l'oléoduc Seaway, dont des travaux d'accroissement de capacité devaient accélérer le désengorgement de Cushing pour transporter le pétrole excédentaire vers les raffineries, nombre d'entre elles "sont en pleine opération de maintenance", a ajouté M. Lipow.

D'autre part, "la nouvelle selon laquelle une panne survenue dans une raffinerie BP à Whiting (Indiana, centre des Etats-Unis) serait plus longue que prévu", a également pesé sur le brut, a renchéri John Kilduff, courtier pour Again Capital.

Des données mitigées sur l'économie des Etats-Unis, de mauvais augure pour la demande, n'ont pas manqué d'assombrir un peu plus l'humeur du marché.

Selon une estimation du département du Travail, la productivité des entreprises a enregistré au dernier trimestre 2012 son plus fort recul depuis près de deux ans aux Etats-Unis.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont de leur côté reculé la semaine dernière dans le pays, mais moins que prévu par les analystes.

Le cours du Brent est resté quant à lui soutenu par le regain de tensions géopolitiques au Moyen-Orient. Le guide suprême du régime iranien, l'ayatollah Ali Khamenei a opposé jeudi une fin de non-recevoir à l'offre américaine de négociations directes dans le dossier nucléaire controversé de l'Iran, au lendemain de la confirmation par Washington d'un durcissement des sanctions internationales contre Téhéran.

rp



(AWP / 08.02.2013 06h21)


Commenter Le brut recule à New York, inquiet du trop-plein d'offre en brut US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite