Menu
RSS
A+ A A-

En baisse, marché déçu par les stocks US et inquiet du "mur budgétaire"

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole se repliaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché déçu par un recul moins prononcé qu'attendu des stocks de brut aux Etats-Unis et rendu prudent par les incertitudes pesant sur les discussions budgétaires aux Etats-Unis.


Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 110,17 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 63 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 26 cents à 90,61 dollars.

Les prix du baril fluctuaient au sein d'une marge étroite, dans un volume d'échanges très modéré en l'absence de nombreux opérateurs entre Noël et la Saint-Sylvestre.

"Désormais, il faut à nouveau se préparer à entamer le week-end avec toujours la menace du +mur budgétaire+" au-dessus de la tête, "et si l'impasse budgétaire (américaine) n'était pas résolue (d'ici au 31 janvier), alors les prix du pétrole commenceront 2013 par une correction" à la baisse, observait Olivier Jakob, analyste de Petromatrix.

Le président Barack Obama devait retrouver vendredi les chefs de file du Congrès pour tenter de débloquer in extremis les négociations sur le budget entre républicains et démocrates.

Faute d'un compromis d'ici au 31 décembre, un ensemble de hausses d'impôts et de coupes drastiques des dépenses publiques entrera en vigueur automatiquement aux Etats-Unis début janvier, une cure d'austérité forcée risquant de faire dérailler l'économie du pays et de miner sa demande énergétique.

John Boehner, chef des républicains à la Chambre des représentants, a affirmé mercredi que c'était au Sénat, contrôlé par les démocrates, de faire le prochain pas en se prononçant sur des textes budgétaires déjà adoptés par la Chambre mais le chef de la majorité au Sénat Harry Reid a semblé rejeter l'idée jeudi, tout en affichant son pessimisme: "Nous allons dans le mur (...) et la Chambre n'est pas là".

Les cours du baril ont par ailleurs accentué leur repli après le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), publié vendredi au lieu de mercredi habituellement, un décalage dû au lundi écourté et au mardi férié sur les marchés américains pour Noël.

Le DoE a ainsi fait état d'une diminution de 600'000 barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 21 décembre, trois fois moins que la baisse de 1,9 million de barils attendue par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Outre cette déception, les réserves de produits raffinés n'étaient pas pour rassurer les investisseurs sur la vigueur de la consommation énergétique américaine: selon le DoE, les réserves d'essence ont grimpé de 3,8 millions de barils la semaine dernière (presque 10 fois plus que prévu), et les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés au début de la période hivernale, ont enregistré un bond inattendu de 2,4 millions de barils.

ds



(AWP / 28.12.2012 18h35)


Commenter En baisse, marché déçu par les stocks US et inquiet du "mur budgétaire"

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite