Menu
RSS
A+ A A-

Les prix creusent leurs pertes, minés par des résultats ternes aux USA

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole creusaient leurs pertes mardi en fin d'échanges européens, toujours minés par les craintes sur la demande de brut face à une salve de résultats d'entreprises décevants aux Etats-Unis, et dans un marché prudent avant une réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 107,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,46 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en décembre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 2,36 dollars à 86,29 dollars. Il est descendu vers 14H30 GMT à 85,69 dollars, son plus bas niveau depuis mi-juillet.

"Les inquiétudes sur l'économie mondiale dominent l'esprit des investisseurs, les poussant à délaisser les actifs à risque comme le pétrole", soulignait Fawad Razaqzada, du courtier GFT, notant que "cette aversion pour le risque est exacerbée par une salve de résultats d'entreprises médiocres aux Etats-Unis".

Les opérateurs avaient déjà été refroidis lundi par les résultats trimestriels de l'américain Caterpillar, premier constructeur mondial d'engins de chantier, considéré comme un baromètre de l'activité industrielle aux Etats-Unis, qui a dit s'attendre à un ralentissement économique marqué au quatrième trimestre.

Mardi, ce sont les publications sans éclat du fabricant d'imprimantes Xerox ou les conglomérats United Technologies et 3M -- géants de l'économie américaine ayant révisé à la baisse leurs prévisions de résultats pour 2012 --, qui ont mis la pression sur les cours du baril.

En quête de sécurité, les investisseurs se tournaient par ailleurs vers le dollar, considéré comme une monnaie refuge, et le renchérissement du billet vert rendait encore moins attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les détenteurs d'autres devises.

Les investisseurs restaient en outre sur leurs gardes avant plusieurs indicateurs macroéconomiques aux Etats-Unis -- dont les chiffres de la croissance américaine au troisième trimestre vendredi --, et à quelques heures du début d'une réunion de deux jours de la banque centrale américaine, dont les commentaires sur l'économie des Etats-Unis seront scrutés.

En revanche, sur le front de l'offre, "les nouvelles sont dans l'ensemble de nature à faire grimper les prix du brut" en raison de perturbations de la production, tempérait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Ainsi, le redémarrage de plateformes en mer du Nord, après une période de maintenance en septembre, a de nouveau été retardé, et le géant anglo-néerlandais Shell a annoncé qu'il pourrait ne pas honorer ses contrats concernant ses exportations au Nigeria, en raison de vols et de dégâts sur des oléoducs dans le sud du pays, a rappelé M. Varga.

De plus, les investisseurs continuaient de surveiller le regain de tensions au Moyen-Orient, alors que persistent les violences en Syrie et que le Liban a été agité ce week-end par des affrontements entre soldats et hommes armés à Beyrouth après l'assassinat vendredi d'un haut responsable de la sécurité du pays.

"Il pourrait y avoir à tout moment une escalade des perturbations de l'offre" pétrolière de la région, et ce risque empêche les prix de tomber trop bas, estimait M. Razaqzada, tablant sur un rebond "dans les prochains jours".

jq



(AWP / 23.10.2012 18h31)


Commenter Les prix creusent leurs pertes, minés par des résultats ternes aux USA

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite