Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd ses gains en séance et finit en baisse à New York

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole ont effacé leurs gains en fin de séance vendredi à New York, le baril finissant en légère baisse après avoir une nouvelle fois été agité par l'actualité au Proche et Moyen-Orient.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mars a terminé à 86,20 dollars, en baisse de 16 cents par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a cédé 7 cents à 102,52 dollars.

En légère hausse toute la séance, les cours sont passés dans le rouge dans les dernières minutes d'échanges.

"Il semble que cela soit lié à la perception (du marché) face au passage de navires iraniens dans le canal de Suez, et ce que cela représente pour la stabilité de la région", a commenté John Kilduff, d'Again Capital. "Selon les détails qui émergent, cela n'est peut-être pas si provocateur que cela".

Le marché a également été attentif à la situation au Bahreïn, où l'armée a tiré sur la foule, mais où le prince héritier a promis un dialogue.

"Cela rappelle la manière dont les choses ont évolué en Égypte", où un dialogue national avait été engagé avant que le président Hosni Moubarak ne finisse par partir, a relevé M. Kilduff.

Dans toute la région, ce vendredi a été marqué par des manifestations, réprimées dans la violence à Bahreïn, mais aussi en Libye ou au Yémen. Des manifestations sont aussi prévues pendant le week-end au Maroc et en Algérie.

"La journée a été agitée", a constaté Rich Ilczyszyn, de Lind-Waldock.

Selon l'analyste, la volatilité a été accentuée par les ajustements de positions avant le week-end, prolongé aux États-Unis par un jour férié lundi.

Cette fin de semaine sera marquée par un sommet des ministres des Finances du G20, qui doit s'achever samedi à Paris, fournissant une raison de plus aux courtiers pour être prudents.

L'approche de l'expiration, mardi, du contrat à échéance mars à New York contribue à l'agitation du marché.

D'un point de vue technique, la hausse des prix en séance s'expliquerait aussi, selon M. Ilczyszy, par "un intervenant qui a liquidé des positions à la baisse ou une réallocation d'actif par un fonds spéculatif".

Une fois cette opération terminée, les cours se seraient donc stabilisés.

Le marché pétrolier a peu réagi à une nouvelle hausse de taux des réserves obligatoires des banques en Chine, destinée à éviter une surchauffe de l'économie.

"Il faudra un certain nombre de décisions de ce type pour vraiment ralentir l'économie, et pour l'instant, on a toujours des importations (de pétrole) à un niveau record, comme la demande et les cadences des raffineries en Chine", a estimé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

rp

(AWP/21 février 2011 06h20)

Commenter Le brut perd ses gains en séance et finit en baisse à New York

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite