Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York: tension avant la Fed et la BCE

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en baisse lundi à New York, dans un marché peu animé qui se réservait pour les réunions de politique monétaire des banques centrales américaine et européenne, attendues plus tard dans la semaine.

Le baril de référence pour livraison en septembre a cédé 35 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 89,78 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), pour même échéance, a fini à 106,20 dollars, en recul de 27 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Les investisseurs font preuve de prudence "en attendant de connaître les résultats des réunions de la BCE et de la Fed", a indiqué John Kilduff, analyste chez Again Capital. "C'est ce qui domine aujourd'hui", a-t-il souligné.

"Encore une nouvelle semaine avec le marché pétrolier qui est guidé par les espoirs et la peur", a observé Matt Smith de son côté, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

La Réserve fédérale tient une réunion de politique monétaire mardi et mercredi, qui sera suivi jeudi par une autre de la Banque centrale européenne (BCE). Le président de cette dernière institution a assuré la semaine dernière que tout serait mis en oeuvre pour sauver l'euro, ce qui a semblé ouvrir la porte à des achats de dette espagnole et italienne.

Cela avait nettement dopé les marchés, ce qui a conduit lundi les investisseurs à effectuer quelques prises de bénéfice, a dit M. Kilduff.

De son côté, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker a promis dimanche que la zone euro était prête à agir de concert avec la BCE via son Fonds de secours, un nouveau signe de la détermination des dirigeants européens à calmer les marchés et à sauver l'euro.

"Les spéculations sur de nouvelles mesures de relance des banques centrales (américaine et européenne) offrent un soutien aux prix des matières premières en ce début de semaine", marqué par ailleurs par un rebond sensible de l'appétit des investisseurs spéculatifs pour le pétrole, ont remarqué les experts de Commerzbank.

"Quand la Fed aura fait sa déclaration, on pourra se positionner", a ajouté Rich Ilczyszyn, analyste chez iiTrader.com, notant qu'"en plus, c'est la fin du mois et personne ne veut vraiment prendre de risque".

Et avec un marché qui, de manière générale "manque de clarté, la pression se fait plus grande", a poursuivi M. Kilduff.

Pour les experts de Commerzbank, toutefois, "il y a un certain potentiel de déception" avec ces réunions de politiques monétaires.

En outre, le marché gardait un oeil sur le Proche-Orient. "Les violences en cours en Syrie perturbent les marchés" qui craignent que "les révoltes puissent se propager, alors que les tensions avec l'Iran se poursuivent", a noté M. Smith.

Toutefois, a fait valoir M. Kilduff, "la prime au risque géopolitique ne reviendra pas à l'avant plan tant que la situation n'aura pas plus évolué en Syrie", a indiqué M. Kilduff, alors que Damas cherchait à déloger les rebelles syriens d'Alep, deuxième ville du pays.

rp



(AWP / 31.07.2012 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York: tension avant la Fed et la BCE

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite