Menu
RSS
A+ A A-

Le brut reste en baisse, toujours pénalisé par un dollar fort

  • Écrit par Cours du baril
prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole restaient en baisse mercredi en fin d'échanges européens, après être tombés à leur niveau le plus bas depuis cinq mois et demi à New York, ployant sous le renforcement continu du dollar et des inquiétudes persistantes sur la demande énergétique mondiale.


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 111,63 dollars, en baisse de 61 cents par rapport à la clôture de mardi. Le prix du Brent restait proche d'un plus bas depuis le 26 janvier atteint lundi (110,04 dollars).

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 72 cents à 93,26 dollars, après être tombé à 91,81 dollars, un plus bas depuis début novembre.

"Un dollar qui s'apprécie, des marchés d'actions qui baissent et des fondamentaux (offre et demande) faibles continuent de peser sur les cours du pétrole", commentaient les analystes de Commerzbank.

Le renforcement du billet vert, actuellement à des plus hauts depuis quatre mois face à l'euro et au franc suisse et depuis un mois face à la livre britannique, rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme l'or noir, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Face aux incertitudes persistantes sur la situation en Grèce - où de nouvelles élections doivent avoir lieu en juin après l'échec mardi de tractations pour la formation de coalition - les investisseurs fuient les actifs jugés risqués, comme les matières premières, pour trouver refuge auprès du billet vert.

En outre, les inquiétudes sur l'avenir de la Grèce au sein de l'Union monétaire et de la zone euro dans son ensemble plombent les perspectives de demande énergétique de la région.

"Le marché du pétrole continue de plier sous la pression des conditions économiques fragiles dans la zone euro" ainsi que sous la faible demande des Etats-Unis, premier consommateur mondial de pétrole, notait Myrto Sokou, analyste de la maison de courtage Sucden.

Les inquiétudes sur la demande américaine ont été renforcées par l'annonce d'une nouvelle hausse des réserves américaines de brut. Selon le département américaine de l'Energie (DoE), les stocks de brut des Etats-Unis se sont étoffés de 2,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 11 mai, soit bien plus qu'anticipé par les analystes (1,4 million de barils).

Les réserves d'essence ont pour leur part reculé bien plus fortement que prévu, en baisse de 2,8 millions de barils contre 300.000 barils prévus, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) baissé d'un million de barils, soit cinq fois plus que le repli attendu.

fah



(AWP / 16.05.2012 18h39)


Commenter Le brut reste en baisse, toujours pénalisé par un dollar fort

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite